Accueil Actualités de la Mosquée Tafsir surah al -Qadr : Extrait du Tafsir At-Tabari

Tafsir surah al -Qadr : Extrait du Tafsir At-Tabari

Cet extrait provient du plus grand commentateur du Qur’an : le tafsir de jami’ al bayan ‘an Ta’wil ayil Qur’an 15eme/285-289;

Ecrit par le grand savant érudit, jurisconsult, commentateur du Qur’an et expert en hadith, l’imam Abu ja’far muhammad ibn jaril at-tabari. D.310 H.

Plusieurs savants de toute époque ont fait  ses louanges. Le docteur Imam al-Dhahabi dit : “il a rassemblé tant de connaissance que personne dans son temps n’a pu se mesurer à lui”.

Il dit aussi : “il est reconnu comme le père du Tafsir et le père de l’histoire islamique”, At-tafsir wal mufassirun, N/147-148

Imam as-suyuti dit : “son œuvre est la plus splendide et la plus importante de tout le commentaire du Qur’an.”Al-Itqan , vol 2 page 190.

 

Au nom d’Allah, Le Tres Clement, Le Tres Miséricordieux 

1. Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-Qadr.

2. Qui te fera connaitre ce que c’est que la nuit d’Al-Qadr ?

3. La nuit d’Al-Qadr vaut plus que mille mois.

4. Dans cette nuit les anges et l’esprit [L’ange Jibrīl] descendent avec la permission de Dieu, portant ses ordres sur toute chose.

5. La paix accompagne cette nuit jusqu’au lever de l’aurore.

 

Celui, dont Sa mention est Exalté, a dit: Nous avons fait descendre le Qurān entièrement jusqu’au ciel de ce monde dans la nuit d’Al-Qadr. C’est la nuit des décisions au cours de laquelle Allah décide pour une année.

(Al-Qadr) C’est un Masdar (Infinitif) de ce qu’on dit: Allah a décidé (qadara) sur ceci, alors Il a pris Sa décision.

Les Ahl-ut-ta’wīl (interprètes) ont dit la même chose que ce que nous avons dit.

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] ‘Ikrimah rapporte qu’Ibn Abbās a dit: « Le Qurān est descendu entièrement d’un seul coup dans la nuit d’Al-Qadr dans le mois de Ramadan jusqu’au premier ciel.

Et quand Allah voulait que quelque chose arrive sur terre Il en révéla une partie jusqu’à ce que tout ait été assemblé. »

[…] ‘Ikrimah rapporte qu’Ibn Abbās a dit: « Allah a fait descendre le Qurān jusqu’au ciel de ce monde dans la nuit d’Al-Qadr, et quand Allah voulait en révéler une partie Il le révéla, et c’est Sa parole: [Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-Qadr]. »

[…] ‘Ikrimah rapporte qu’Ibn Abbās a dit presque la même chose et il a ajouté ceci : « Il y avait dix ans entre le début et la fin (de la révélation). »

[…] Dawood ibn Abi Hind a rapporté qu’Ash-Sha’bi a dit à propos de La Parole d’Allah: [Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-Qadr]: « La première révélation du Qurān fut faite dans la nuit d’Al-Qadr. »

[…] Hākim Ibn Jubair rapporte qu’Ibn Abbās a dit: « Le Qurān est descendu du ciel supérieur jusqu’au ciel inférieur (dunyā) d’un seul coup, et puis Il (Le Qurān) a été divisé en plusieurs années. » Ibn Abbās a récité́ le verset: [Je ne jure pas par les couchers d’étoiles!] (56:75) Il a dit: « Il est descendu de manière éparse »

[…] Dawūd rapporte qu’Ash-Sha’bi a dit à propos de Sa Parole: [Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-Qadr ]: « On a été informé que Le Qurān est descendu d’un seul coup au ciel de ce monde. »

[…] Muslim rapporte que Sa’īd ibn Jubayr a dit: « Le Qurān a été révélé d’un trait et puis notre Seigneur l’a descendu dans la nuit d’Al-Qadr, [lors de laquelle a été tranché chaque commandement sage] (44:4) »

[…] Sa’īd ibn Jubayr rapporte d’Ibn Abbās sur Sa Parole: [Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-Qadr]: « Le Qurān a été révélé d’un trait dans la nuit d’Al-Qadr vers le ciel de ce monde (dunyā), et Il été placé auprès des étoiles. Alors Allah L’a descendu sur Son Messager n, étape par étape », et puis Il a lu: [Et ceux qui mécroient disent: «Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre Le Qurān d’un seul coup sur lui?» Comme ça! C’est pour raffermir

ton cœur. Et Nous le faisons réciter d’une récitation gracieuse.] (25:32)

Et les Ahl-ut-ta’wīl (interprètes) ont dit la même chose que ce que nous avons dit.

En voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Ibn Abi Najīh rapporte de Mujahid: « La nuit d’Al-Qadr: la nuit des décisions.»

[…] Ibn Abi Najīh rapporte de Mujahid: [Nous avons fait descendre le Qurān dans la nuit d’Al-qadr] Il a dit: « La nuit des décisions. »

[…] Muhammad ibn Sūqah rapporte de Sa’īd ibn Jubayr: «Les pèlerins (hujjāj) sont agrées dans la nuit d’Al-Qadr. Leurs noms et ceux de leurs pères sont écrits, alors personne parmi eux n’est laissé, ni ajouté ni diminué. »

[…] Rabi’ah ibn Kulthūm a dit: « Quelqu’un a dit à Al-Hasan et j’écoutai: «Est-ce que tu penses que la nuit d’Al-Qadr se trouve dans chaque Ramadān?» Il a dit: «Oui, Par Allah, Celui dont il n’y aucune divinité sauf Lui, il est dans chaque Ramadan. Et certes c’est la nuit d’Al-Qadr, dans laquelle chaque commande sage est distribuée, et au cours de laquelle Allah décide de chaque décès, de chaque action et de chaque provision, ou quelque chose de similaire.» »

[…] Sa’d ibn Jubayr rapporte qu’Ibn ‘Umar a dit: « La nuit d’Al-Qadr se trouve dans chaque Ramadan. »

Et Sa Parole: [Qui te fera connaître ce que c’est que la nuit d’Al-Qadr ?]

Il dit: « Et rien ne T’a fait ressentir Oh Muhammad que la nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois?»

Les Ahl-ut-ta’wīl (interprètes) se sont divergés concernant la signification de cela.

Quelques uns ont dit: «Ça veut dire: Les actes qui plaisent à Allah dans la nuit d’Al-Qadr sont meilleurs que les actes accomplis dans d’autres nuits pendant mille mois. »

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Sufyān dit: « On m’a rapporté de Mujāhid [La nuit d’Al-Qadr vaut plus que mille mois] Il a dit: « Ces actes, jeunes et prières sont meilleurs que ceux pendant mille mois.» »

[…] Amr ibn Qais Al-Malāi rapporte Sa Parole: [La nuit d’Al-Qadr vaut plus que mille mois] Il a dit: « ces actes sont meilleurs que les actes accomplis pendant mille mois. »

Et les autres ont dit: «Ça veut dire que la nuit d’Al- Qadr est meilleure que mille mois sans la présence de la nuit d’ Al-Qadr.»

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Ma’mar rapport de Qatādah à propos de [plus que mille mois]: sans la nuit d’Al-Qadr.

Voici ce que les autres ont dit à ce sujet :

[…] Al-Muthannā Ibn As-Sabāh rapporte que Mujāhid a dit : « Il y avait parmi les Banū Isrāīl un homme qui priait pendant toute la nuit jusqu’au matin, et puis il combattait l’ennemi (Jihād) pendant toute la journée jusqu’à la nuit. Il a fait cela pendant mille mois. Alors Allah révéla ce verset : [La nuit d’Al-Qadr vaut plus que mille mois] La prière de cette nuit est supérieure que les œuvres de cet homme. »

Voici ce que les autres ont dit à propos de cela :

[…] Al-Qāsim ibnul Fadl rapporte qu‘Isā ibn Māzin a dit: «J’ai dit à Al-Hasan ibn ‘Ali: «Ô celui qui a humilié la face des croyants, j’ai approché cet homme, et j’ai pris la bay’ah (pacte d’allégeance) avec lui », il veut dire Mu’āwiyah ibn Abi Sufyān ! Alors il (Al-Hasan) a dit : « Certes Le Messager d’Allah r a vu dans son rêve que les Banū Umayyah montaient sur son mimbar, calife après calife. Cela l’a bouleversé, alors Allah a révélé [Inna A’taynākal Kawthar] et [Innā anzalnāhu fi laylatil qadr. Wa mā adrāka mā laylatul qadr. Laylatul qadr khairun min alfi shahr.] cela veut dire : Le règne des Banū Umayyah. »

Al-Qāsim a dit : « On a compté le règne de Banū Umayyah, il était d’une durée de mille mois. »

L’opinion qui ressemble le plus au sens littéral de la révélation est de celui qui a dit : « Les œuvres dans la nuit d’Al-Qadr sont supérieures que les œuvres de mille mois, où il n’y a pas la nuit d’Al-Qadr. »

Les autres opinions sont des suppositions invalides, qui n’ont pas de preuves dans les textes ni dans la logique, ni sont-elles présentes dans La Révélation.

Sa Parole : [Dans cette nuit les anges et l’esprit descendent avec la permission de leur Maître, portant ses ordres sur toute chose]

Les interprètes ont divergé dans l’interprétation de cela :

Certains ont dit : « Cela veut dire : Les anges descendent et Jibril les accompagne, et c’est lui l’esprit (Ar-Rūh), dans la nuit d’Al-Qadr. [Avec la permission de leur Maître, portant ses ordres sur toute chose] Cela veut dire : par la permission de leur Maître, avec tout ce qu’Allah a décrété sur toute chose durant cette année, incluant la provision et les décès entre autres. »

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Ma’mar rapporte de Qatādah à propos de Sa

Parole : [sur toute chose] qu’il a dit : « Tout ce qui va se passer durant cette année jusqu’à la prochaine est décrété. »

D’après cette opinion muntahā al-khabar (ce n’est qu’une information), et là où on doit s’arrêter c’est [min kulli amr]

Les autres ont dit : « [Dans cette nuit les anges et l’esprit descendent avec la permission de leur Maître] Ils envoient la paix (salām) sur tous les croyants et croyantes qu’ils rencontrent. »

 

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Abu Sālih rapporte d’Ibn ‘Abbās qu’il avait l’habitude de

lire [min kulli imri-in salām] (de chaque individu, la paix)

Ceux qui l’ont lu ainsi ont interprété la signification de [min kulli imri-in] : de chaque ange. La signification, selon eux, fut : « les anges et l’esprit descendent dans cette nuit par la permission de leur Maître et chaque ange envoie la paix sur les croyants et croyantes. »

Je ne pense pas que cette lecture soit permise, par le consensus des preuves des maîtres lecteurs (Qurrā) contre cela. Et parce qu’elle est contradictoire de ce qu’il y a dans les mus-hafs (copies du Qurān) des musulmans. Aussi parce qu’il ne s’y trouve, dans aucun mus-haf des musulmans dans Sa Parole [Amr], un Yā. Si on lit : [min kulli imri-in] on doit ajouter la hamza, et cela devient un yā dans l’écriture.

Ce qui est correct parmi toutes ces opinions : La première opinion que nous avons mentionnée auparavant, celle que Qatādah a interprétée.

Et Sa Parole : [La paix accompagne cette nuit jusqu’au lever de l’aurore]

La protection de la nuit d’Al-Qadr contre tout le mal dure pendant la nuit dès son début jusqu’à l’apparition de l’aurore.

Et les Ahl-ut-ta’wīl (interprètes) ont dit la même chose que ce que nous avons dit.

Voici les citations de ceux qui ont dit cela :

[…] Ma’mar rapporte de Qatādah qui a dit concernant [salāmun

hiya] : « meilleure (jusqu’à l’apparition de l’aurore). »

[…] Sa’īd rapporte de Qatādah qui a dit concernant [min kulli amrin salāmun hiya] : « Elle est meilleure entièrement jusqu’à l’apparition de l’aurore. »

[…] Jābir rapporte de Mujāhid qui a dit concernant [La paix accompagne cette nuit jusqu’à l’apparition de l’aurore] : « Il est protégé de toute chose. »

[…] Ibn Wahb rapporte d’Ibn Zayd qui a dit à propos de Sa Parole : [Salāmun hiya] : « Ce n’est pas qu’une partie, mais elle est meilleure entièrement [ jusqu’à l’apparition de l’aurore]. »

[…] Al Minhāl rapporte de ’Abdur-Rahmān ibn Abi Laylā qui a dit concernant Sa Parole : [min kulli amrin Salāmun Hiya] : « Rien (de mal) ne se passe dedans ». Il voulait dire ceci sur Sa Parole: [Hattā matla’il fajr]: «jusqu’à l’apparition de l’aurore. »

Les maîtres lecteurs (Qurrā) one divergé sur la lecture de Sa Parole :

[Hattā matla’il fajr] par la fathah de lām, qui veut dire : jusqu’à l’apparition de l’aurore. Les Arabes disent : Tala’ash shamsu tulū’an wa matla’an. Yahyā ibn Wathāb, Al-A’mash et Al-Kisā’i sont parmi ceux qui l’ont lu comme cela.

[Hattā matla’il fajr ] par la kasrah de lām, en interprétant cela par l’application du sujet (ism) par la racine (masdar), et ils se réfèrent à la racine par cela.

Ce qui est correct parmi ces lectures auprès de nous :

La fatha sur la lām, parce que la signification en Arabe est correcte. Cela parce que al-matla’ par la fatha c’est le lever, et al-matli’ par la kasra c’est la place du lever. Il n’y a pas de signification pour la place du lever dans ce cas.

La fin du tafsīr de Al-Qadr.

[Note : Les différentes chaînes de narration n’ont pas été traduites pour la simplicité́ et pour éviter la longueur. Le Tafsir de Tabari est reconnu pour ses références méticuleuses et chaînes de narration]

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une réponse: